Joomla VS WordPress : le match !

31 mars 2021
Joomla VS WordPress, le match des CMS

Tout d’abord, présentons les !
Joomla est l’un des premiers CMS à s’être imposé. Sorti en 2005, il a conquis le coeur de nombreux développeurs mais souffre aujourd’hui d’une image obsolète.

WordPress, lui, sorti en 2003, est devenu en très peu de temps, le CMS le plus utilisé et le plus populaire à l’échelle mondiale (40% de parts de marché aujourd’hui contre 3% pour Joomla).

Au vu de ces chiffres, vous vous dites certainement que WordPress sortira grand gagnant. Mais Joomla n’a pas dit son dernier mot et pourrait vous surprendre. Commençons le match…

L’installation

Que ce soit pour Worpress ou Joomla, l’installation est très simple et rapide. Pas besoin d’en ajouter davantage.
1 point partout !

Les bases

De base de base, si on s’arrête au CMS “vierge” avec les fonctionnalités natives, pour nous, Joomla remporte le match haut la main ! Gestion du SEO, des pages, des positions, il est beaucoup mieux fourni que WordPress.

WordPress est quant à lui vraiment “brut”. Pas de gestion des balises meta, peu de liberté au niveau de la personnalisation, pas de gestion des positions… Pour en faire une machine de guerre, il faut ajouter des extensions, et ça, ça nous dérange…

Alors oui, le panel administration de Joomla est beaucoup plus complexe que celui de WordPress, mais pour nous, il n’y a pas photo :
Joomla remporte le point !

Les extensions / widgets / plugins / modules

Sur Joomla, vous pouvez ajouter des composants (fonctionnalités spécifiques, extensions complexes), des modules (extensions beaucoup plus légères comme des bannières et des sliders) et des plugins (généralement de paire avec les composants, pour pousser davantage les fonctionnalités).

Sur WordPress, vous ajoutez des extensions qui étendent les fonctionnalités de base du site et des widgets (petites extensions légères reliées, ou pas, avec une extension).

La communauté étant largement plus importante sur WordPress, la diversité et le nombre d’extensions proposés sont donc plus conséquents sur ce CMS.
WordPress remporte le point !

La gestion

Ooohhh le bonheur… Sur joomla, copier, dupliquer un article, une page, un module, une catégorie, un lien de menu, c’est possible nativement ! On peut également choisir les positions où apparaitront les modules via un simple clic, ce qui simplifie considérablement la gestion.

Sur Worpress, hmmmm hmmmm… Pas de “copier”, pas de duplication… Nous ne comprenons d’ailleurs pas pourquoi aujourd’hui, cela n’est toujours pas possible nativement. Il faut donc ajouter des extensions qui peuvent vite alourdir le site. Aussi, sur WordPress, on ne peut pas choisir sur quelle page sera publié un widget par exemple. Dès qu’on en publie un dans une position, il apparaitra sur toutes les pages du site. Concernant les extensions, même si vous ne l’ajoutez que sur une page, tous les scripts et fichiers liés se chargeront sur l’ensemble des pages… Bonjour l’optimisation et la lenteur de certains sites… Sur un petit site, ça passe, mais sur un gros, cela devient très rapidement pénible. Il faut donc encore ajouter une extension pour bloquer ces fichiers sur les pages où il n’y en a pas besoin. Encore un…

Sur Joomla c’est différent. Au lieu d’utiliser un widget, on utilisera un module. Nous pouvons choisir où il sera publié (position et pages). En gros, il suffit de “cocher” des cases pour le choix des pages et de dérouler une liste pour la position. “As simple as this”. De plus les fichiers liés au module ne se chargent que sur les pages concernées. Idem pour les composants. C’est d’ailleurs un point fort de joomla. Et si vous souhaitez le modifier, il vous suffit d’y apporter vos corrections, de le sauvegarder, et cela se répercutera sur l’ensemble des pages automatiquement !

Sur Worpress, on travaille davantage “page par page”. C’est à dire qu’on peut tout mettre sur une page : textes, bannières, encarts divers… Par contre, si vous souhaitez un encart identique sur chacune des pages entre deux blocs de texte, il faudra “copier coller” votre jolie création… Et quand vous souhaiterez le modifier, il faudra modifier toutes les pages, une à une… Vive la perte de temps !

Alors ok, Joomla est plus complexe et plus difficile à prendre en main, mais une fois maitrisé, la gestion est beaucoup plus simple et agréable que sur WordPress.
Pour nous, Joomla remporte le point.

La sécurité

Le nerf de la guerre… Il est évident que WordPress, vu sa popularité, est bien plus “hacké” que les sites Joomla. Cela ne vient pas forcément du CMS en lui-même, mais plutôt à un manque de mises à jour et de maintenance des propriétaires de sites.

Nativement, Joomla devance tout de même WordPress avec quelques fonctionnalités non négligeables. Par exemple, il permet de forcer la connexion SSL et de mettre en place une authentification à deux facteurs depuis le panel administration. Sur WordPress, il faut ajouter une extension.
1 point pour Joomla !

Pour quels types de sites ?

Nous dirions que Joomla est principalement destiné aux sites vitrines et aux sites communautaires. WordPress est idéal pour les sites vitrines, les blogs et pour les petits e-commerce. Il est davantage “tout terrain”.
WordPress remporte donc le point de peu…

Les templates

Comme pour les extensions, WordPress prend une belle longueur d’avance, voire deux, sur son concurrent Joomla. Vu le nombre d’utilisateurs WordPress, il n’est pas étonnant qu’il y ait un choix beaucoup plus conséquent que sur Joomla.
WordPress gagne ce point !

And the winner is…

Il y aurait d’autres points à énumérer mais nous allons nous arrêter ici pour cet article. Et donc qui remporte le match ? Ils arrivent l’un et l’autre “ex aequo” ! Qui l’eût cru ?

Maintenant, notre point de vue

Joomla correspond davantage à ceux qui s’y connaissent un minimum et qui ont du temps à consacrer dans le développement de sites internet. WordPress, quant à lui, est plus accessible aux débutants.

En fonction de votre projet, de votre budget, de vos contraintes et de vos besoins, vous opterez pour l’un ou pour l’autre. Beaucoup de professionnels vous proposeront automatiquement de créer votre site sous WordPress. Ce n’est pas une mauvaise chose mais il faut faire attention à un point.

Vu que WordPress est plus accessible et facile d’utilisation, certaines agences n’ont pas forcément de grosses compétences en développement mais elles savent installer un template, le personnaliser un minimum et paramétrer quelques extensions. Nous les reconnaissons facilement lorsque l’on regarde de plus près le “responsive” du site (l’adaptabilité des sites sur les appareils mobiles) : de temps en temps, clairement “dégueulasse”. Un responsive très approximatif et peu de personnalisation. En tant que professionnel, cela nous fait des fois bondir !! Il faut donc être vigilent si vous voulez éviter les déceptions par la suite.

Ne manquez plus nos actus
Inscrivez-vous !
Blog Lancement de l'agence Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *